ET APRÈS…

Ce manifeste va être transmis à la presse qui, nous l’espérons, lui donnera un large écho. Nous nous serons alors lancés. Il faudra ensuite nous compter et d’un simple collectif d’éditeurs, devenir ensemble un syndicat représentatif d’indépendants.

Fuyant les sirènes de la centralisation, nous sommes persuadés qu’Internet peut nous aider à créer des lieux de débats entre les membres afin que des idées nouvelles, équilibrées et résolument engagées à voir tous les acteurs de la chaîne du livre vivre de leurs métiers, puissent naître.

Ainsi, une fois que nous nous serons comptés, il sera temps de créer une plateforme participative où nous pourrons, toutes et tous, échanger, discuter, débattre et proposer.

Mais, dans l’intervalle, un manifeste des imaginaire a été proposé et des Assises de l’imaginaire ont été créées et se dérouleront lors des prochaines Utopiales. Nous vous proposons de nous faire part de vos doléances via le formulaire prévu à cet effet et nous serons présents pour défendre les idées majoritaires qui en sortiront.